Land Art
Les liquides pour votre santé
  • Les liquides pour votre santé

    Partager

    • Plus petit
    • Plus grand
    • Imprimer

    Savoir lire les étiquettes des produits de santé naturels

    10 Mai 2011 par André Gagnon, ND

    Depuis plusieurs années, je suis toujours surpris d’observer que peu de gens savent déchiffrer les informations sur les étiquettes de produits de santé naturels. À bien y penser, c’est un peu normal: le contenu des étiquette porte souvent à confusion et les diverses façons d’inscrire les ingrédients actifs et leur dosage feraient perdre leur latin aux curieux les plus acharnés.

    Vous trouverez ici quelques informations essentielles pour comprendre, comparer et faire un choix mieux éclairé.

     EN GÉNÉRAL: Pour tous les types de produits

    Comparer les concentrations

    Attention: Sur certaines étiquettes vous retrouverez la concentration du produit par 5 ml d’autres pour 10 ml ou même par 15 ml.

    10 mg/10 ml VS 10mg/5 ml

    Il vous faudra convertir les concentrations en valeur commune, par exemple par 10 ml.

    10mg/10 ml VS 20mg/10 ml

    Comparez les prix

    La méthode la plus simple est de calculer le prix par dose minimum par jour. Tout en ayant en tête la concentration.

    Par exemple: Un contenant de 250 ml dont la posologie est de 10 ml vous donnera 25 doses. En contrepartie, un contenant de 250 ml dont la posologie par jour est de 15 ml vous donnera seulement 16 doses. Si les 2 produits sont 20$, il est coûtera 0.80$ pour le premier et 1.25$ pour le second. La différence semble petite, mais pour un produit d’usage quotidien, ça représente 164.25$ par année. 

    Les certifications bidons

    Trop souvent, les compagnies mentionnent l’obtention d’une certification de qualité concernant leurs produits ou certains ingrédients. Mais saviez-vous que trop souvent ces certifications sont bidons? Elles sont octroyées parfois par le fabricant lui-même, ou par son fournisseur de matières premières.

    Quand vous voyez un tel sceau sur un produit, restez vigilant et assurez-vous qu’il est bien octroyé par un organisme neutre et réputé.   

    Avertissement, précautions et mise en garde…c’est grave?

    Ces mentions sont importantes, mais souvent elles ne sont pas prises pour ce qu’elles sont. Elles mettent en lumières certaines possibilités de sensibilité avec certains troubles de santé ou de possibles carences en cas d’usage prolongé. Une fois porté à votre attention si l’un de ces avertissements vous concerne consulter un praticien de la santé pour vous assurez de l’innocuité du produit.

    Interactions médicamenteuses et contre-indications:

    En ce qui concerne les interactions médicamenteuses et les contre-indications doivent être pris au sérieux et en cas de doute consulter votre pharmacien ou votre médecin.

    Ingrédients étranges. Que sont-ils?

    Vous trouverez à la fin de cet article une liste de quelques ingrédients non-médicinaux couramment utilisés ainsi que leur rôle dans les produits.

    SPÉCIFIQUEMENT: Pour les produits de minéraux 

    Minéraux totaux vs élémentaires

    Depuis la venue des NPN il est obligatoire d’indiquer les minéraux en poids élémentaire au lieu du poids total de la source. De nombreuses personnes pensent que la valeur élémentaire des minéraux indique le taux d’absorption de celui-ci. Cette croyance est fausse. La valeur élémentaire d’un minéral est la quantité de ce minéral contenue dans un composé de minéral total.

    l’exemple du calcium
    Selon la source, la teneur en calcium élémentaire varie. Pour 500 mg de calcium total, la quantité réelle de calcium varie de 70 à 200 mg. Voici la teneur de 3 sources populaires (en vert foncé):

      

    La valeur élémentaire n’indique donc que le poids de l’atome calcium dans la molécule totale. Par exemple, la formule chimique du carbonate de calcium est CaCO3 . Un atome de calcium (Ca) pour un atome de carbone (C) et 3 atomes d’oxygène (O3). Sachant que chaque type d’atome pouvant varier en poids, le calcium (Ca) représente 40 % du poids de la molécule carbonate de calcium (CaCO3).

    C’est encore complexe? Voici un exemple de la vie courante:

    Recette de gâteau: 4 œufs, 300 g de beurre, 300 g de sucre, 300 g de farine et 3 cuillères à soupe de cacao.

    Une fois la recette terminée vous obtenez un excellent gâteau, mais si vous désirez savoir quel est la quantité de farine vous devez vous référez à la recette et vous obtiendrez 300 grammes de farine donc d’ingrédient élémentaire.

    Et la biodisponibilité? Pour la connaître, il faudra entre autre tenir compte de la forme (liquide ou solide) des autres ingrédients composant la formule de calcium. Nous aborderons le taux de biodisponibilité dans une autre chronique.

    SPÉCIFIQUEMENT: Pour les produits à base de plantes

    Est-ce que c’est la bonne?

    Sur les étiquettes, vous devez toujours retrouver le nom latin de la plante car souvent, plusieurs variétés de la même plante existent mais elles n’ont pas toutes les mêmes propriétés. Elles partagent souvent le même nom commun, mais leur nom latin les identifie précisément.

    La concentration

    C’est le deuxième point sur lequel il faut porter votre attention. La partie importante est la quantité exprimée en plante sèche par dose. C’est cette quantité qui est mesurée pour évaluer l’efficacité d’un produit et sa conformité. 

    On retrouve sur certaines étiquettes la mention en plante fraîche. Pour obtenir l’équivalent en plante sèche, il faut diviser la quantité fraîche par 10 pour les feuilles, fleurs et herbes et par 8 pour les fruits et les graines.

    Pour tous les produits Land Art, la valeur indiquée est en plante sèche.

    La standardisation

    L’utilisation d’extrait standardisé est parfois controversée. L’extraction d’un ingrédient actif d’une plante est plus proche du procédé pharmaceutique que de la méthode traditionnelle.

    L’acide salicylique ayant été isolé pour la première fois dans l’écorce de saule a donné naissance à l’aspirine. Malgré son efficacité, elle cause certains troubles que le produit naturel ne cause pas. L’interaction précises entre tous les composés chimiques complexes d’une plante reste encore aujourd’hui mystérieuse pour la science.

    Alors, si l’on désire utiliser un produit naturel au lieu d’un produit pharmaceutique pourquoi utiliser un produit hybride?

     

    SPÉCIFIQUEMENT: Pour les oméga-3

    La distillation moléculaire ou la mention qualité pharmaceutique

    L’huile traitée en distillation moléculaire est très répandue dans le marché des oméga-3. On la nomme parfois huile « désodorisée » ou huile de « qualité pharmaceutique ». Tous des termes qui signifient que l’huile a été chauffée à haute température (jusqu’à 250 degrés Celsius), séparée puis parfois reconstituée.

    La distillation moléculaire donne un produit appelé esters éthyliques d’huile de poisson, connu généralement sous le nom d’esters éthyliques d’acides gras. Il s’agit  d’une huile semi-synthétique. Malgré ce qu’en disent certains fabricants, la principale fonction de ce procédé n’est pas de purifier l’huile. D’une part, la distillation permet la concentration des oméga-3, ce qui permet qu’un dosage adéquat soit contenu dans un nombre limité de gélules. D’autre part, ce procédé permet de modifier les ratios naturels AEP/ADH, qui sont habituellement de 18 %/12 %.

    Il est important de noter que contrairement à la croyance populaire, une huile naturelle de poisson de bonne qualité, issue de poissons sélectionnés avec soin et pressée dans les règles de l’art ne contient pas plus de polluants qu’une huile traitée par distillation moléculaire.

    Les ingrédients non médicinaux

    On retrouve souvent de très nombreuses surprises dans la liste des ingrédients non médicinaux. Quelques exemples :

    4-hydroxybenzoate est un conservateur de la famille des parabènes.

    4-hydroxybenzoate de méthyle ou méthylparabène

    Stéarate de magnésium est un lubrifiant dans la fabrication des comprimés et des gélules.

    Hypromellose, ou hydroxypropyle méthylcellulose, est un polymère viscoélastique semisynthétique.

    Dioxyde de titane pigment et opacifiant pour toutes sortes de substances, jugées susceptible d’être cancérogène pour l’humain[1].

    D’autres ingrédients sont méconnus.

    Gomme de xanthane obtenue à partir de l’action d’une bactérie elle est utilisée comme liant et épaississant.

    Acide citrique ou jus de citron.

    Benzoate de sodium sel de sodium de l’acide benzoïque. Il est présent naturellement dans certains fruits, utilisé comme conservateur.

    Sorbate de potassium sel de potassium, est un conservateur efficace contre les moisissures et les levures. Il est inoffensif pour le consommateur. Se trouve naturellement dans le fruit du frêne. Autorisé dans les produits Bio.

    Éthanol alcool obtenu par fermentation de céréales.

    Certains vont même plus loin en n’indiquant pas tous les ingrédients non médicinaux. On peut retrouver alors des colorants artificiels, du sucre, des édulcorants, des saveurs artificielles, des parabènes…

    Un moyen simple de vous assurer que tous les ingrédients sont inscrits est de consulter le site internet de Santé Canada http://webprod.hc-sc.gc.ca/lnhpd-bdpsnh/start-debuter.do?language-langage=french .

    Comme vous pouvez constater, il n’est pas si simple de s’y retrouver. Pour bien se supplémenter, il faut avant tout bien s’informer. Il est souvent nécessaire de confirmer ou compléter l’information reçue en magasin par d’autres sources. Contacter les compagnies par téléphones ou via leurs sites internet. Consultez certains sites internet, mais avec prudence, car tout ce qui est dit sur le web n’est pas nécessairement vrai. 
    Chez Land Art nous avons la chance d’avoir une équipe multidisciplinaire composée de naturopathes, biologiste, biochimiste, chimiste, aromaticien et microbiologiste. En plus, nous sommes fabricants nous avons donc toutes les connaissances requises pour vous informez adéquatement alors n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir une information simple et juste.


Land Art

© Land Art, 2017 | Reproduction interdite

Imprimé depuis la page :
http://www.landart.ca/savoir-lire-les-etiquettes-des-produits-de-sante-naturels/

Land Art
2334, Marie-Victorin
Varennes, Québec
J3X 1R4

Téléphone : 1 450.929.1933
Fax : 1 450.929.4198
Courriel : info@landart.qc.ca
Site Web : www.landart.qc.ca

BIENVENUE! Un 15% de rabais sur votre commande web,
ça vous intéresse? Inscrivez-vous à notre infolettre ici!