Land Art
Les liquides pour votre santé
  • Les liquides pour votre santé

    Partager

    • Plus petit
    • Plus grand
    • Imprimer

    Brûlures d’estomac et reflux acide:
    causes et solutions

    21 Juin 2013 par Lyne Quesnel, ND

    Qu’est-ce que c’est ?
    Lorsqu’il fonctionne correctement, l’orifice musculaire qui mène de l’œsophage jusqu’à l’estomac s’ouvre et laisse entrer la nourriture dans l’estomac et se referme ensuite afin d’empêcher les sucs digestifs de remonter dans l’œsophage. Toutefois, lorsque l’orifice ne fonctionne pas correctement, le contenu de l’estomac remonte  vers l’œsophage au cours de la digestion en raison de l’ouverture de l’entrée de l’estomac. De là, les sucs acides remontent et brûlent l’œsophage causant ainsi une sensation de brûlure dans la poitrine qu’on appelle les brûlures d’estomac ou les reflux gastro-œsophagien.

    Il est possible d’obtenir un diagnostic de reflux gastro-œsophagien établi par un médecin à partir d’un examen clinique. Pour en avoir la certitude, une endoscopie gastrique peut également être pratiquée.

    Qui en est affecté ?

     

    • 50 ANS ET PLUS : Les gens âgés de plus de 50 anssont les plus affectés, mais ils peuvent aussi apparaitre dès le plus jeune âge.
    • 50% DES ADULTES : Près de la moitié des adultes nord-américains en souffrent occasionnellement et 30% d’eux en souffrent au moins une fois par mois.
    • LES DIABÉTIQUES : Ils sont davantage touchés.
    • LES FUMEURS : Ils sont davantage touchés.
    • ANXIÉTÉ, STRESS ET NERVOSITÉ : Les gens au tempérament anxieux, stressé et nerveux sont plus affectés.
    • GROS MANGEURS : Ils sont plus touchés puisque les excès de table ainsi que les repas trop copieux, gras, acides ou avalés trop rapidement augmentent le risque.
    • ALCOOL, CAFÉÏNE, BOISSONS GAZEUSES : Sont des facteurs propices aux reflux.
    • HERNIE HIATALE : Les gens ayant déjà subi une hernie hiatale sont davantage affectés. Ce trouble est d’ailleurs souvent à l’origine du reflux gastro-œsophagien. (L’hernie hiatale est une petite partie de l’estomac se glisse à travers un orifice dans le diaphragme).
    • VALVULE DE L’ŒSOPHAGE FAIBLE: Représente un facteur de risque accru.
    • ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES : Les gens pratiquant des activités professionnelles qui demandent de se pencher fréquemment en avant sont plus à risque.
    • BILE : Les gens souffrant de troubles du fonctionnement biliaire.
    • OBÉSITÉ ET GROSSESSE : 2 facteurs quientraînent des reflux passagers dus à l’augmentation de la pression à l’intérieur de l’abdomen. Les liquides de l’estomac remontent dans l’œsophage.

     

    Quels sont les symptômes ?

     

    • BRÛLURES D’ESTOMAC.
    • ULCÉRATIONS : L’acide gastrique et le bol alimentaire qui refluent dans l’œsophage et la muqueuse de l’œsophage n’étant pas protégée comme celle de l’estomac fait en sorte que l’acide irrite l’œsophage et peut parfois causer des ulcérations.
    • RÉGURGITATIONS : Reflux d’aliments (derrière le sternum) vers l’œsophage qui remontent parfois jusqu’à la bouche sous formes de régurgitations acides au goût très amer.
    • TOUX, INFLAMMATIONS : Parfois toux et inflammation chronique du pharynx.

     

    Quelles habitudes peuvent aider ?

    Les connaissances actuelles ne permettent pas de prévenir l’apparition de la maladie, mais on peut en atténuer les symptômes par certaines habitudes :

    • POSITION DE SOMMEIL : Pour dormir, surélevez la partie supérieure de votre lit de 10 à 15 cm, à l’aide de quelques livres ou planches de bois par exemple en dessous du matelas vers la tête du lit. Des oreillers ne suffisent pas. L’inclinaison aide ainsi à empêcher l’acide digestif de refouler dans l’œsophage, surtout lors des derniers mois de grossesse.
    • PRESSION DE L’ABDOMEN : Plusieurs parviennent à soulager leurs brûlures d’estomac en desserrant leur ceinture, réduisant ainsi la pression à l’intérieur de l’abdomen. Serrée, une ceinture a tendance en effet à faire remonter les liquides de l’estomac dans l’œsophage.
    • POSITION COUCHÉE : Évitez cette position puisqu’elle favorise la remontée des acides digestifs dans l’œsophage. Restez assis après un repas, ne vous penchez pas et ne vous étendez pas car ces positions augmentent  la pression sur l’estomac, ce qui favorise les reflux.
    • TABAC : Évitez le tabac car chaque fois que vous fumez une cigarette votre production d’acide gastrique augmente. Fumer affaiblit aussi le muscle de l’extrémité de l’œsophage qui devrait empêcher l’acide digestif de refouler. Cessez de fumer et fuyez les endroits enfumés. La nicotine relaxe également le sphincter œsophagien et augmente la production d’acide.
    • ALCOOL : Limitez la consommation d’alcoolà un verre de vin ou de bière occasionnellement puisque l’alcool détend le sphincter de l’œsophage.
    • STRESS : Relaxez puisque selon le Dr Klein, le stress favorise la production d’acides dans l’estomac. De bonnes techniques de relaxation et de nombreux produits naturels (Herbacalm, magnésium) vous aideront à diminuer vos tensions et rééquilibrer votre métabolisme. Le calme et la détente devraient régner au moment des repas surtout.

    Comment s’aider aux repas ?

    Certaines modifications de vos habitudes alimentaires peuvent soulager.

    • RÉGIME ÉQUILIBRÉ : Adoptez une alimentation basée sur les légumes, fruits, céréales complètes, équilibré en protéines, en amidons, en fruits et légumes riches en fibres et évitez tous les aliments frits et/ou gras ou sucrés puisque ces derniers sont plus longs à digérer et ralentissent le passage de la nourriture dans l’estomac en plus de favoriser une production excessive d’acides.
    • QUANTITÉ : Mangez moins car plus on surcharge l’estomac, plus les acides digestifs remontent dans l’œsophage. Prenez des petits repas à intervalles réguliers plutôt que des repas lourds et riches et prenez votre temps pour manger. Évitez les gros repas surtout à la fin de la journée.
    • ALCOOL ET CAFÉÏNE: Réduisez la consommation d’alcool, de caféine et de café sous toutes ses formes, le café détend le sphincter de l’œsophage et même décaféiné, il favorise une augmentation élevée d’acide, tout comme le thé, les boissons gazeuses et les autres sources de caféine. La boisson gazeuse peut irriter les parois de l’œsophage, les bulles des boissons gazeuses gonflent dans l’estomac et sont aussi néfastes pour le sphincter que les excès de table.
    • ALIMENTS ACIDIFIANTS : Réduisez la consommation d’aliments aux tomates (qui détendent le sphincter de l’œsophage) et d’autres aliments acidifiants (Voir liste plus bas).
    • MANGER : Mangez au plus tard 2 à 3 heures avant le coucher.
    • ÉPICES : Il n’y a pas de preuves que les aliments épicés (sauf le poivre noir et de Cayenne) entrainent des brulures ; mais si vous avez l’impression que vous digérez mal un repas épicé, vous feriez mieux de vous en passer.
    • CHOCOLAT : À bannir en cas de brulures d’estomac puisque le chocolat contient presqu’exclusivement du gras et de la caféine qui provoquent un relâchement du sphincter reliant l’œsophage à l’estomac, aggravant les reflux.
    • CALME : Le calme et la détente devraient régner au moment des repas surtout.

     

     

     

    Place aux suppléments naturels

    Certaines préparations maison peuvent aider à soulager temporairement les symptômes en neutralisant l’acidité, mais elles sont déconseillées. C’est le cas, par exemple, de l’eau à laquelle on a ajouté du bicarbonate de soude, des boissons gazeuses ou du lait. Le gras, les protéines et le calcium contenus dans le lait augmentent la sécrétion d’acide dans l’estomac par la suite et consommés régulièrement, ces remèdes aggravent la situation en ajoutant des gaz et des fluides dans l’estomac, augmentant ainsi la pression et causant le reflux. De plus, leur alcalinité élevée engendre aussi un effet rebond puisque l’estomac tend ensuite à produire davantage d’acide. La consommation de bicarbonate de soude ajoute par ailleurs beaucoup de sodium à la diète, ce qui peut causer la haute tension artérielle.

    • PLANTES ANTI-INFLAMMATOIRES : Consommez des plantes aux vertus anti-inflammatoires (muqueuses), sédatives (spasmes) et calmantes (irritation de l’estomac). Le produit HERBACALM contient toutes ses propriétés. Cette formule aidera également à calmer le stress et favorisera la détente.
    • SUPPLÉMENT ALCALANISANT : Cherchez à neutraliser votre pH en évitant de consommer des aliments trop acides et en ajoutant quotidiennement de la CHLOROPHYLLE nature ou à la menthe à votre eau, vous allégerez votre digestion en plus de tonifier, purifier et alcaliniser votre organisme.
    • MENTHE : Elle soulagera pour certains vos symptômes de gastrite ou d’œsophage. Elle a une réputation très ancienne dans la pratique traditionnelle pour le soulagement des troubles gastriques et des brûlures d’estomac, réputation appuyée par plusieurs travaux scientifiques. Une étude récente a également montré que 5 gouttes d’huile essentielle de menthe diluée dans 10 ml d’eau permet de diminuer l’amplitude et la durée des contractions de l’œsophage.
    • PROTÉGER LA MUQUEUSE : Le sirop d’orme rougeet le Gel d’Aloe Vera agissent comme pansements gastriques et intestinaux. Ils protègent la muqueuse de l’acidité et favorisent également la digestion. La réglisse protège la muqueuse de l’œsophage et a un effet anti-inflammatoire, les produits SIROP et ALOE VERA sont des formules parfaitement adaptés à ces besoins.
    • CALCIUM : Le calcium (carbonate) combat l’hyperacidité gastrique, il a un effet alcalinisant qui permet de contrer l’action acidifiante des acides gastriques. Les antiacides commerciaux renferment souvent du carbonate de calcium. Le CALCIUM-ACTION est parfaitement formulé pour calmer les symptômes d’acidité gastrique.

     

    Et les médicaments ?

     

    • ANTIACIDES : Les antiacides en vente libre utilisés pour neutraliser l’acide gastrique ne sont pas une solution idéale. Ils soulagent seulement à court terme, mais le problème n’est pas réglé, puisqu’il ne suffit pas de réduire l’acidité. Il faut savoir que ces produits contiennent des composés chimiques.
    • MÉDICAMENTS : Beaucoup de médicaments vendus avec ou sans ordonnance dont les aspirines, antidépresseurs, analgésiques anti-inflammatoires non-stéroïdiens, certains médicaments pour le cœur et l’hypertension artérielle, des médicaments contre l’asthme, les antalgiques et des sédatifs aggravent les brulures d’estomac, puisqu’ils favorisent la production d’acides digestif. Si vous prenez des médicaments, prévenez votre médecin.

     

     

    Quand consulter un professionnel de la santé ?

     

    • DOULEUR : Lorsque vos brulures d’estomac deviennent chroniques et lorsque votre l’estomac devient tellement sensible que tout ce que vous mangez vous rends malade. Si vous avez de la difficulté à avaler et une sensation de douleur lors de la déglutition. Dans ces cas, votre médecin pourra établir si vous avez un ulcère ou une hernie hiatale.
    • RISQUE D’ULCÈRE : Lorsque vous souffrez de brulures d’estomac avant les repas ou des brulures d’estomac fréquentes, sans raison apparente ou présentes 2-3 fois par semaine pendant plus d’un mois, il pourrait s’agir d’un ulcère.
    • TOUX, RESPIRATION ASTHMATIQUE : Si vous avez de la toux, une respiration asthmatique et un besoin répété de vous rincer la bouche.
    • RISQUE DE CRISE CARDIAQUE : Si vous avez de la difficulté à déglutir, une douleur dans votre bras gauche, une présence de sang dans les vomissures, du sang dans les selles ou des selles noires, un souffle court, des douleurs dans le cou et l’épaule, des étourdissements et des vertiges. Ces symptômes peuvent être annonciateurs de crise cardiaque.
    • VOMISSEMENTS ET MAUX D’ESTOMAC.
    • PERTE DE POIDS INEXPLIQUÉE.
    • VOIX ENROUÉE, spécialement le matin.
    • DIVERCULE DE ZENKER : Une maladie, connue sous le nom de divercule de Zenker peut également perturber le système digestif, selon Bruce Luxson, médecin titulaire d’un doctorat, professeur adjoint de gastro-entérologie à la Faculté de l’Université de St-Louis, dans le Missouri. Cette maladie retiendrait une partie de la nourriture dans un sac de l’œsophage au lieu de l’acheminer dans le tube digestif. Si vous vous allongez quelques heures après avoir mangé, le sac se vide, mais en refoulant la nourriture dans votre bouche. Ainsi, les aliments ne se rendent jamais à l’estomac, car ils sont emprisonnés dans l’œsophage.

     

     

     

    LISTE D’ALIMENTS ACIDES ET/OU ACIDIFIANT :

    À éviter ou à consommer avec modération : même s’ils ne sont pas pour certains acides au départ, ils produiront des acides lors du processus métabolique :

    • BREUVAGES : Jus de fruits (sauf jus de mangue), alcool, bière, vin, spiritueux, liqueurs, café et thés noirs du commerce, boissons gazeuses et/ou industrielles sucrées, Boisson au lait de soya, lait d’amande ;
    • HUILES ET GRAISSES : Beurre, huiles et graisses chauffées, hydrogénées, raffinées, huile d’avocat, huile d’olive, huile de tournesol, huile de canola, huile de lin, huile de maïs, huile de sésame, huile de carthame, fritures, graisses animales, aliments gras, fast food ;
    • VINAIGRES : Vinaigres du commerce, vinaigre blanc ;
    • PROTÉINES/VIANDE : Poissons, crustacées, charcuterie, lard, bœuf, palourde, lapin, coquilles St-Jacques, venaison, agneau, huîtres, saumon, thon, carpe, homard, porc, crevettes, dinde ;
    • PRODUITS LAITIERS : Fromage de vache, fromage fondu, fromage de chèvre, fromage de brebis, fromage fermenté, petit lait sous forme liquide (d’abord basique, mais acide après), beurre, crème fraiche, yogourt non-écrémé ;
    • FRUITS: Moins ils sont mûrs, plus ils sont acides): canneberges, cerises acides, mandarines, oranges, pamplemousse, pommes acides; rhubarbe, prunes et tous les fruits oléagineux, abricot séché, prune séchée, pamplemousse, orange, nectarine ;
    • LÉGUMES : Asperges blanches, artichauts, choux de Bruxelles, cresson, rhubarbe, tomates et oignons, choucroutes, épinards, poireaux, pommes de terre ;
    • GRAINES et NOIX :Arachides, noisettes, noix de Cajou, cacahuètes, noix de pécan, Noix d’acajou, beurre d’arachide, noix, noix du Brésil, pacanes, arachide, sauf les amandes et les noix du Brésil, Tahini ;
    • HARICOTS ET LÉGUMINEUSES : Haricots noirs, haricots blancs, pois chiches, pois verts, fèves de Lima, fèves de soya, lait de riz, lentilles, haricots rouges, haricots kidneys, haricots Pinto ;
    • CÉRÉALES : Céréales raffinées sucrées, galettes de riz, orge, avoine, seigle, blé, galettes de blé, buckwheat, quinoa, spelt, graines de chanvre, amaranthe, maïs, tous les riz, kamut, germe de blé ;
    • FARINES : Pâtes blanches, spaghetti, nouilles, macaroni, pain blanc, pâtisserie, riz ;
    • AUTRES : Sucre, sel, miel, produits contenant de l’aspartame et/ou autre dérivé de sucre, sucreries, miel, sirop, saccharine, fructose, cacao et chocolat, saindoux, conserves et conservateurs (dextrose) ;
    • PRODUITS CHIMIQUES : Pesticides, herbicides, médicaments, drogues  psychédéliques.

     

     

     

     

    LISTE D’ALIMENTS ALCALINS ET/OU BASIQUES:

    À consommer sans modération, ces aliments contiennent des composants basiques et peu ou pas d’acides.

    • BREUVAGES: Chlorophylle, jus de mangue, jus de fruits frais, jus de légumes, jus verts, eau minérale, tisanes, lait de chèvre, lait maternel, lait organique, thé vert, tisane de ginseng, extraits de plantes Land Art ;
    • VINAIGRES : Vinaigre de cidre de pomme artisanal ;
    • PROTÉINES/VIANDE : Poitrine de poulet, châtaigne, graines de citrouille, graines de tournesol, tofu, tempeh, millet, amandes, graines de lin, graines de courges, graines germées.
    • FRUITS: Bananes, châtaignes, poires,  pomme jaune Délicieuse, pomme poire ou rouge,  cerises (non-acides), raisins, melon de miel, ananas,  melon d’eau, raisins secs, pêche, toutes les baies, fruits tropicaux, avocat, cantaloup, dates & figues, lime, poire, tangerine, citron (malgré qu’il soit acide au départ, une fois digéré, il revient à un pH alcalin) ;
    • LÉGUMES: Végétation marine, légumes fermentés, légumes foncés et/ou riche en chlorophylle, fleurs comestibles, ail, algue, asperge, aubergine, betterave, brocoli, chou, céleri, cresson, champignon, carotte, citrouille, concombre, courge, courgette, choux de Bruxelles, chou-fleur, feuille de moutarde, haricots verts, herbe d’orge, herbe de blé, laitue (romaine, frisée ou boston), luzerne, oignon, pois pissenlit, panais, poivron, pommes de terre, poireaux, plantes sauvages, radis ;
    • GRAINES et NOIX : Graines de soja, produits dérivés du soja, orge, amandes, noix du Brésil, châtaignes, noix de coco, graines de citrouille, de sésame, de tournesol ;
    • GERMINATIONS: Graines germées, pousses; fleur de tournesol, luzerne, soya (La germination provoque une alcalinisation) ;
    • AUTRES : Stevia, sel de mer, curry, cannelle, moutarde, miso, gingembre,  tamari et toutes les herbes;
    • HUILES ET GRAISSES : Huiles végétales de première pression à froid et tahini ;
    • PRODUITS LAITIERS : Lait, yogourt écrémé, fromage de chèvre doux à pâte molle, fromage Quark, fromage cottage, fromage blanc frais, lait maternel ;
    Références :
    Les Médecines de la Nature, Éd. Reader’s Digest ; Aliments Santé et Aliments Danger, Éd. Reader’s Digest ; La Pharmacie Verte, Éd. Modus Santé, Symptômes, causes et guérison, Éd. Modus Santé, Remèdes maison des Médecins, Éd. Modus Santé, Guide pratique de la phytothérapie, Éd HMH, Le extraits d’herbes, Éd. La Bécassine Bleue, Bien se soigner, Éd. Carnets de santé, Le guide des vitamines et suppléments, Éd. Modus Vivendi ; www.dietobio.com, www.passeportsante.ca

     


Land Art

© Land Art, 2017 | Reproduction interdite

Imprimé depuis la page :
http://www.landart.ca/brulures-destomac-et-reflux-acide-causes-et-solutions/

Land Art
2334, Marie-Victorin
Varennes, Québec
J3X 1R4

Téléphone : 1 450.929.1933
Fax : 1 450.929.4198
Courriel : info@landart.qc.ca
Site Web : www.landart.qc.ca

BIENVENUE! Un 15% de rabais sur votre commande web,
ça vous intéresse? Inscrivez-vous à notre infolettre ici!